Souhaitons tous la bienvenue à Loren. On espère que tu te plairas dans notre petit paradis.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

BONJOUR BONJOUR !
Et bienvenue sur Mononoké,
Avant tout, n'oubliez pas de passer par le règlement =D
Venez incarner un personnage du monde de Miyazaki (Sorcière, démon, humaine hôtesse, esprit...)
et rpgez à volonté !
Mais n'oubliez pas le Studio Ghibli !
Ensuite, allez faire noter vos rps pour pouvoir demander des avantages...

Membre d'Or de la rentrée.. ÄNSEL
La top signature de la rentrée est celle de...ÄNSEL
Le plus beau pseudo est... YUBABA


Tous les nouveaux membres peuvent bénéficier du cadeau de bienvenue :
LIEN

Pensez à aller faire noter vos rps !
LIEN

Partagez | 
 

 Juste moi et mes écrits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mii'aou
♦◊ P'tiite animatrice fofolle◊♦


Messages : 147
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 19
Citation personnelle : Un être vous manque et tout est dépeuplé/Mieux vaux mourir imcompris que de passer sa vie à s'expliquer
Pseudo : Yaourt, Framboise, Mimi....Comme vous voulez!

Votre Personnage
Age: 11ans et demi
Sexe: Féminin
Métier: Hôtesse

MessageSujet: Juste moi et mes écrits    Ven 5 Nov - 8:42

Voici le début d'un de mes essais de roman. Merci de critiquez et de mettre des conseil ^^





Début ou fin ?
Myrtille se balance lentement sur la balançoire. Ses longs cheveux ébène striés de reflets argentés vole lentement autour d’elle comme de petits pétales. Une petite larme perle, brillante comme un diamant mais fragile comme une aile de papillon. Doucement elle coule sur sa joue, elle se fige et tombe. La petite fille ne l’essuie pas. Elle est plongée dans ses pensées. Elle se remémore les deux dernières semaines de sa vie. De l’eau coule au loin. C’est une rivière. Comme elle n’aimerais ne pas être dans ce jardin, cette maison ! Ici tout est gris pareillement à du brouillard. Il y en a toujours eu. Ce village est terne comme un village abandonné. D’ailleurs il ne figure sur aucune carte. Seul ses habitants et une pincée de d’autres personnes le connaissent. Il n’a pas de nom officiel. Mais bizarrement on l’appelle le « village maudit ». Elle le déteste lui et son surnom. Comme tout ici d’ailleurs ! Elle maudit les habitants, le parc où personne se promène, ses chiens aboyant à la mort. En arrivant elle a eu l’étrange impression que le temps était suspendue, que c’était trop calme. Dans les rues il n’y a pas de voitures mais des fiacres. Pas de rires d’enfants ni de femmes un peu trop commères. Ici et là se promènent des chats efflanqués, mourant de faim. Personne ne s’occupe d’eux. Myrtille n’aime pas ce village mais ne peux s’empêchée de les plaindre. Ils sont comme elle, animaux pris au piège, oiseaux sans ailes. Elle se sent piégée, seule. Le vent siffle à ses oreilles, elle va de plus en plus haut. Elle désirerait s’envoler, oublier tout ça. Fuir. Fuir ce monde injuste et cruel. Elle a l’impression d’être étrangère à ce monde. Une inconnue. Une orpheline. Elle hait aussi ce mot. Il révèle ses deux dernières semaines, en dit trop longs sur sa mélancolie. Non ! Ça ne peut pas être possible !C’est un cauchemar dont elle est la responsable. La seule et unique responsable. Quelqu’un va-t-il la réveiller ?Non car c’est la vérité, la dure vérité. C’est la vie ! mais une vie cruelle et brute ! Comme elle s’en veut !
« Ce n’est pas de ta faute Myrtille !
La petite fille arrête de se balancer et répond sans regarder :
_Si tante Héloïse.
_Veux-tu arrêter de dire des sornettes ! C’était un accident !s’énerve la vielle femme . La fillette se retourne et annonce brutalement en regardant sa tante dans les yeux :
_Non !On a découvert qu’ils dit ont au serveur qu’ils s’ inquiétaient pour moi !A cause de mon angine blanche. Si je n’était pas sortie sous la pluie pour prendre ma poupée dans le jardin, je n’aurai pas été malade !explose la fillette en sautant de la balançoire. La tante répond d’une voix enrouée par la tristesse :
_Moi aussi je suis très touchée par la mort de ma sœur. Et puis avec tes si on pourrait mettre le village en pot !Et ce n’est pas de ta faute ! Tous les parents s’inquiètent pour leurs enfants ! C’est leur nature ! C’est à cause de la nuit ! Ils n’ont pas vus le camion arriver et….
Elle se tait, peinée. Sa nièce murmure :
_ Mais ici tout est différent ! On se croirait à l’ère victorienne avec ces robes à froufrous ! Je veux être normale !Avec des parents et de la modernité ! Pas trop d’accord, car j’aime l’ère victorienne, mais ce silence pesant, cette maison semblable à ceux des vieux livres….C’en ai trop !
Myrtille aime se promener en fiacre et caresser les chevaux. Mais ici quand on s’assoit dans les fiacres, on a l’impression d’être à un enterrement. Les chevaux ont une lueur triste dans les yeux et le cocher est muet. Pas de bonjour, ni de bonsoir, pas une parole, pas un merci. Tout est silencieux et triste. Ce n’est pas comme ça que Myrtille s’imaginait l’air victorienne ! Quand on lui a appris qu’elle vivre dans un petit village avec sa tant elle croyait que c’était un village comme les autres ! Mais elle se trompait… Ses yeux se brouillent, elle ne voit rien et repense à ces paroles dites par son assistante sociale : « Tu te sentiras bien là-bas ; c’est éloignée des grandes villes. Tu pourras évacuer ta tristesse. » Justement c’est trop éloigné ! Quand à sa tristesse… la fillette sert ses dent et plante ses ongles dans la chair jusqu’au sang. Sa tante remarquent son trouble et rajoute d’une voix doucereuse :
_Désolé de conserver notre tradition Mimi…mais….
_Ne m’appelle pas mimi ! Tu m’es inconnue ! hurle l’orpheline. Je ne voulais pas être ici !
Tante Héloïse froisse nerveusement sa robe et chuchote d’un ton presque coléreux :
_On se connais depuis une semaine et j’aimerais faire ta connaissance et mieux te connaitre. On va vivre ensemble ! Ouvre les yeux ! Mais pourquoi diable tes parents ne t’ont pas parler de moi… »


La vielle femme s’éloigne en trainant sa robe en crinoline blanche. Elle secoue sa tête pour retenir ses larmes. Myrtille n’en peux plus de tout ça ! Elle préférait avant quand elle était avec ses livres et ses parents dans leur vieille librairie ! Elle soupire et se dirige en trottinant vers l’entrée. Sa tante lui a dit qu’il y avait une bibliothèque immense. « Je vais vérifier cela »pense la fillette en traînant les pieds.

Elle pousse lentement la lourde porte menant à la salle des livres. Sur l’entrée il y a un écriteau en or : « Silence et patience sont les règles de cette salle. » Myrtille le lit et entre toujours aussi las. Elle lâche un cri de surprise. La salle est immense et fait trois fois la taille de sa librairie. Les étagères en chêne et en ébène montent jusqu’au plafond et déborde de vieux livres poussiéreux. Il y a même des parchemins ! Des escaliers montent jusqu’en haut. Il y a comme un étage un sol en bois ; On peut s’y promener et prendre des livres. Le plafond est couvert de vielles peintures représentent des chevaliers, des princesses et des arbres prenant vit. Myrtille est bouche-bée par les elfes et les dieux anciens. Autour d’elle règne une atmosphère silencieuse et pesante. La poussière vole et les statues semblent vivantes. Ceci est quand même inquiétant… Elle monte à l’escalier le plus proche et avance en caressant les anciennes reliures poussiéreuses. Sa robe traîne dans un doux bruissement. Elle admire, émerveillée, toutes ces merveilles épargnés par le temps et protégées par la demeure si morne.
« Ça ferait le bonheur de bien des archéologues ! » pense Myrtille en souriant. Elle se rembrunit soudainement :
« Sauf qu’ils ne connaissent pas ce village étant donné qu’il ne figure sur aucune carte. »
Son moral tombant à zéro elle parcoure des doigts les parchemins.

En arrivant à l’étagère « Histoire du manoir » elle lâche un cri de surprise. En tremblant elle saisit un imposant livre rouge avec écrit « la vraie histoire du village maudit ». Il a été écrit par un certain James Watson mort en 1996. la fillette retourne le livre dans ses mains frêles. Elle caresse la couverture en cuir ornementé et ouvre. Les pages craquent et chuchote comme s’ils voulaient lui dire quelque chose. C’est ce qu’il interpellé. Elle a eu l’impression que le livre l’appelait. Elle respire un grand coup s’assoit contre une rambarde et commence à lire.


Dernière édition par Mii'aou le Sam 12 Nov - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Änsel
♫ Fondatrice graphiste « Mangez des petits pois ! »


Messages : 2391
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 23
Citation personnelle : L'intelligence, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge.
Pseudo : Framboise d'Alumine :)

Votre Personnage
Age: 15 ans
Sexe: Fille
Métier: Hôtesse =D

MessageSujet: Re: Juste moi et mes écrits    Ven 5 Nov - 10:28

C'est vraiment très bien ecrit ♥
Je te conseillerai juste de faire attention à l'orthographe et aux répétitions.
Bon courage !

_________________





J'ai jamais eu les pieds sur terre.
J'aimerais mieux être un oiseau.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mononoke.forumactif.org
avatar
Mii'aou
♦◊ P'tiite animatrice fofolle◊♦


Messages : 147
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 19
Citation personnelle : Un être vous manque et tout est dépeuplé/Mieux vaux mourir imcompris que de passer sa vie à s'expliquer
Pseudo : Yaourt, Framboise, Mimi....Comme vous voulez!

Votre Personnage
Age: 11ans et demi
Sexe: Féminin
Métier: Hôtesse

MessageSujet: Re: Juste moi et mes écrits    Ven 5 Nov - 21:30

Je sais. Ma prof de français a corrigé mais j'ai pas mis la corection^^!
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
April
Tortunette Co-admine Graphiste


Messages : 895
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 26
Pseudo : Tortunette/Myrt'

Votre Personnage
Age: 17 ans
Sexe: feminin
Métier: Hôtesse

MessageSujet: Re: Juste moi et mes écrits    Mar 16 Nov - 8:43

J'aime beaucoup aussi =) C'est très bien écrit malgré quelques fautes d'orthographes (passe ton texte sur word ca devrait aller mieux ^^).

En tout cas c'est très bien écrit et puis le nom de la fille quoi... ♥

_________________
Ainsi la joie s'achève en tristesse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mononoké / Miayo
►Animatrice


Messages : 857
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 20
Citation personnelle : Chaque homme à sa valeur, à vous de la découvrir. Je suis folle ? Je sais, merci du compliment.
Pseudo : Mia, yoyo, comme vous le sentez, vive l'imagination !!

Votre Personnage
Age: ?/ 20 ans
Sexe: féminin / féminin
Métier: Sauvage / hôtesse

MessageSujet: Re: Juste moi et mes écrits    Mer 15 Déc - 20:47

Moi pas besoin de le lire puisque je l'ai lu chez toi cette histoire ^^
Tu écrit très bien, et l'idée n'est pas mal mais tu as commencé une tonne de roman sans jamais les finir ma chérie ! Il serait temps d'essayer de continuer un minimum ! je t'encourage ! <3

_________________

By Shiranui

Spoiler:
 




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artdudessin.forumgratuit.org/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juste moi et mes écrits    

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste moi et mes écrits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Essai: juste une petite salutation!
» Who is Viter Juste?'' Istwa yon Ayisyen Diaspora.
» Gérard Jean-Juste contre la désignation de Michèle Pierre-Louis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mononoké :: Et le flood. :: Par là les artistes. :: Mes écrits-