Souhaitons tous la bienvenue à Loren. On espère que tu te plairas dans notre petit paradis.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

BONJOUR BONJOUR !
Et bienvenue sur Mononoké,
Avant tout, n'oubliez pas de passer par le règlement =D
Venez incarner un personnage du monde de Miyazaki (Sorcière, démon, humaine hôtesse, esprit...)
et rpgez à volonté !
Mais n'oubliez pas le Studio Ghibli !
Ensuite, allez faire noter vos rps pour pouvoir demander des avantages...

Membre d'Or de la rentrée.. ÄNSEL
La top signature de la rentrée est celle de...ÄNSEL
Le plus beau pseudo est... YUBABA


Tous les nouveaux membres peuvent bénéficier du cadeau de bienvenue :
LIEN

Pensez à aller faire noter vos rps !
LIEN

Partagez | 
 

 L'Esprit me cherche, m'habite. Mais jamais il ne te trouvera. [Änsel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: L'Esprit me cherche, m'habite. Mais jamais il ne te trouvera. [Änsel]   Mar 17 Nov - 7:24

Le plus surprenant ici, ce n'est pas la destination finale. C'est de là où l'on part. D'un monde en pleine auto-destruction, on s'envole sans même avoir de plumes pour atterrir autre part, dans un monde que l'on espère meilleur. Mais où ?
Surement pas au Paradis. Les Anges n'existent pas.

Alors viens petite fille, viens. Je t'emmènerai vers l'Enfer le plus doux, là où les Démons chantent leur liberté retrouvée.
Viens.




    La gare est déserte, mais cela n'étonne personne. Qui viendrait ici ? Un fou, peut-être ?

    Prendre le train des esprits. Quelle bêtise ! Comme si un billet allait vous délivrer de vos souffrances. Enfin. Dire cela ici, c'est comme jeter un pavé dans la marre. Cela ne sers à rien. En parlant d'eau, saviez-vous que l'endroit en était rempli ? Ou plutôt entouré, comme vous voulez. Quoi qu'il en soit, c'est moche. Encore plus moche que ce ciel gris, et morne. Un peu comme la lame d'un poignard. Un peu comme...

    " ! "

    Le bruit coupe clairement Paradize dans sa rêverie. La démone, jeune au demeurant, se hisse depuis le toit de la gare, où elle s'est assise, comme pour dominer le monde nébuleux qui l'entoure. Ses yeux d'un noir jais cherchent, furètent partout, cherchant la source de ce petit roulis, comme celui que faire une pierre qui roule. Faisant la moue, elle se rassoit, ses bras fins entourant ses longues jambes dissimulés sous une robe.
    Toute vêtue de rouge et de noir, Paradize affiche vingt-deux ans alors qu'elle en possède en réalité plus de cent. Le mythe de la jeunesse éternelle en pleine action... Quoi qu'il en soit, c'est une belle brune, mais qui ne se soucie guère de savoir si on la regarde ou non. La vie à deux n'a jamais été son fort, ni même la vie à plusieurs tout court. Rien que de discuter cinq misérables petites minutes avec quelqu'un l'ennuie profondément. Peut-être qu'à force d'avoir vécue seule, cela a altéré sa patience déjà si menue. Qui sait ? Question rhétorique, bien entendu. Ses cheveux, d'un brun presque noir et portés assez long flottent allègrement dans la brise matinale. Son visage est assez fin, quoi qu'un peu rond au niveau des joues ; ses lèvres rouges. C'est une sanguine. Le nez est gracieux, et possède une très légère bosse qu'il est, heureusement assez compliqué à voir, sauf si l'on s'approche de très près. Ce qui, connaissant le caractère de la démone, est quasi impossible. Paradize est bien proportionnée, c'est une jolie femme. Une taille fine, malgré le fait qu'elle soit très gourmande. Ses mains sont pareils à des araignées, car les doigts sont minces et longs ; les ongles coupés court, car elle déteste les avoir longs. C'est pénible, ça fait penser à des griffes.
    Pour le portrait moral, il est assez complexe ; d'un côté, Paradize a tout du vrai démon. Méchante, c'est une teigne avec ceux qu'elle n'apprécie guère. Mais de l'autre, elle pouvait aider son prochain, si toutefois elle avait un quelconque avantage à cela.

    Enfin. On verra le portrait moral plus tard. A quelques mètres d'elle, une humaine -non, une simple humaine- se trouvait là, la regardant d'un regard clair et pourtant sans animosité. Mais cela ne plût guère à Paradize.

    "-Yosh yosh l'humaine ! Que se passe-t'il ? Ma tête ne te revient pas ? Guush."

    [Désolée de ce niveau pitoyable. O_O]


Dernière édition par Paradize le Lun 23 Nov - 4:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Änsel
♫ Fondatrice graphiste « Mangez des petits pois ! »


Messages : 2391
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 22
Citation personnelle : L'intelligence, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge.
Pseudo : Framboise d'Alumine :)

Votre Personnage
Age: 15 ans
Sexe: Fille
Métier: Hôtesse =D

MessageSujet: Re: L'Esprit me cherche, m'habite. Mais jamais il ne te trouvera. [Änsel]   Ven 20 Nov - 10:04

[A EDITER]

Sorry, j'avais pas vu ton post.

Je répondrai demain.

_________________





J'ai jamais eu les pieds sur terre.
J'aimerais mieux être un oiseau.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mononoke.forumactif.org
 

L'Esprit me cherche, m'habite. Mais jamais il ne te trouvera. [Änsel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Amber - On peut m'adoucir, mais jamais me dresser...
» EMRYS ▬ mais d'esprit, vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres, vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !
» Une amitié que le vent couche, mais jamais ne déracine. [Casey-Lee]
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Quand on cherche, on trouve! Mais pas toujours ce qu'on veut...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mononoké :: La cité de Yubaba [Partie RPG] :: Extérieur :: La gare déserte-